Inspection des ouvrages : comment utiliser un drone ?

La gestion des châteaux d’eau et d’autres ouvrages difficiles d’accès exige une surveillance régulière, qui permettra de détecter toute anomalie et de la réparer dans les plus brefs délais. C’est également le cas des réseaux d’assainissement, où les accidents peuvent être évités par une simple inspection et par un diagnostic détaillé. Pour faire une inspection conforme aux normes de sécurité en vigueur, les collectivités sont nombreuses à utiliser des drones.

Les principales raisons pour lesquelles les collectivités utilisent les drones

Les missions d’inspection d’ouvrages peuvent s’avérer être parfois complexes, notamment si les lieux sont difficilement accessibles. Pour contourner les difficultés d’accessibilité, de nombreuses structures utilisent les drones. Ce sont des appareils légers, dotés d’une caméra permettant de prendre des photos et des vidéos en temps réel. Grâce à eux, les professionnels pourront détecter une anomalie le plus tôt possible et prendre les mesures de sécurité qui s’imposent. Une véritable avancée dans le domaine de l’inspection d’ouvrage.

Les drones utilisés dans les collectivités se déclinent en plusieurs modèles : volants, flottants et sous-marins. Ils sont en général de petites dimensions et légers, afin d’éviter les accidents qui pourront avoir lieux pendant les missions d’inspection des ouvrages. De plus, ils sont faciles à piloter et très efficaces pour la production de vidéos en temps réel.

Quels sont les ouvrages qui exigent une inspection régulière ?

Grâces aux drones, les collectivités peuvent inspecter différents types d’ouvrages et réaliser un diagnostic complet. Il s’agit notamment des réseaux d’assainissement, des ponts, des charpentes ou encore de bâtiments industriels difficilement accessibles. Etant donné que la plupart des ouvrages sont anciens, ils sont constamment concernés par les risques de fissures et de dégradations.

C’est pour cette raison que les industriels et les maîtres d’ouvrages doivent programmer régulièrement des missions d’inspection et de diagnostic. Lors de chaque intervention, ils peuvent détecter des anomalies et prendre les mesures nécessaires pour prévenir un accident. Lorsque l’anomalie a été découverte trop tard, les professionnels peuvent réaliser les réparations nécessaires pour garantir la sécurité des lieux.

Les drones d’inspection permettent de réaliser différents types de rapports, de nuages de points et des maquettes tridimensionnelles. Ces rapports sont réalisés en respectant les normes NF en vigueur et en tenant compte des particularités de chaque ouvrage.

Pour garantir le bon déroulement de chaque mission d’inspection d’ouvrage, il est important de choisir un professionnel fiable. Ce dernier vous proposera les modèles de drones les plus adaptés par rapport à vos besoins, à la surface de l’ouvrage à inspecter et aux autres contraintes des lieux. Il doit également être inscrit à la Direction Générale de l’Aviation Civile ou la DGAC, qui définit le cadre juridique au sujet de l’utilisation des drones dans les missions d’inspection et de diagnostic. De cette manière, vous pourrez vous assurer que les missions de surveillance se déroulent dans les meilleures conditions, tout en respectant les restrictions prévues par les lois. De plus, les drones volants utilisés au quotidien ne doivent pas dépasser la hauteur maximale définie par la réglementation en vigueur.

Post Your Comment Here

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *